Les frelons asiatiques arrivent en Isère

Grenoble, France

En 12 ans de présence en France le frelon dit « asiatique », ou encore « à pattes jaunes », à déjà colonisé les deux tiers du pays, le voilà en Isère. Six nids déjà repérés en ce début de printemps. Les secteurs de Saint-Antoine-l’Abbaye, Choranches et Salaise-sur-Sanne. sont touchés. « Les mairies sont prévenues dans un rayon de 15 kms autour de ces nids » explique Erik Burdet, apiculteur amateur et référent « frelon asiatique » au GDSA38 (Groupement de défense sanitaire de l’Isère, section Apiculture).
Le frelon asiatique n’est pas plus dangereux pour l’homme qu’un frelon classique.En revanche, c’est un dévoreur d’insectes et particulièrement d’abeilles. Le frelons n’a pas de prédateur. Celui-ci est « un danger pour la biodiversité ». Un danger qui se reproduit vite : « On voit d’abord 5-6 nids et puis tout à coup la population explose. Conclusion on peut trouver jusqu’à 6 000 nids dans certaines communes de France. On ne se rend pas bien compte en Isère… » .

Jusqu’à 200 reines fondatrices par nid

Les frelons asiatiques arrivent en Isère

Les nids de frelons asiatiques sont plus gros que ceux du frelon « Européen ». Ils peuvent atteindre 1 m de haut et se cachent à 10 ou 20 m de haut dans les arbres. En sécurité, la colonie peut alors se développer en été « jusqu’à 200 reines fondatrices ». A l’automne elles chercheront un abri et au printemps suivant, « fonder chacune un nid« .
Les associations alertent  les mairies mais aussi les promeneurs, chasseurs et associations de protection de la nature.